Boite à outils

LUtter Contre les Inégalités et toutes les Discriminations Ensemble


Le projet LUCIDE s’inscrit dans le cadre du programme d’initiative communautaire EQUAL du Fonds Social Européen et vise à mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire pour que chacun-e au-delà de la prise de conscience de l’ampleur des phénomènes de discrimination, engage à son niveau et dans son champ d’actions les transformations nécessaires (en terme de pratiques et de politiques) pour permettre d’enrayer, collectivement, ce phénomène.

LUCIDE est un acronyme pour « LUtter Contre les Inégalités et toutes les Discriminations Ensemble »

 

Contexte & historique

 

La lutte contre les discriminations s’est imposée progressivement comme une priorité pour les acteurs de la région Haute Normandie. La volonté d’agir s’est traduite en juin 2004 pour l’ARML et ses partenaires grâce au soutien de l’Etat (DRTEPF), de la Région et de l’ACSÉ, par la mise en œuvre de deux grands projets : d’une part l’organisation des premières Assises régionales de lutte contre les discriminations (le 16 décembre 2004) et d’autre part l’élaboration d’un programme d’actions de terrain pour lutter contre les discriminations de la vie quotidienne.

 

Alimentée par l’intérêt suscité par les Assises et l’engagement qui en était ressorti au niveau régional à travers la signature de la Charte régionale de lutte contre les discriminations, la phase de réflexion sur un projet EQUAL a abouti en avril 2005 au dépôt du projet LUCIDE. Son acceptation par le FSE a été confirmée en juin 2005. Le soutien de la Région Haute Normandie, des Départements de la Seine Maritime et de l’Eure, de la DRTEFP et de la DRDFE, de l’ACSÉ et de la Fondation Dexia, a permis le passage à la mise en œuvre du projet LUCIDE fin 2005.

 

Ce programme d’actions de terrain entend apporter, à travers des expérimentations, des réponses pour lutter contre les discriminations au quotidien et mobiliser l’ensemble des acteurs haut-normands et les accompagner dans la concrétisation de leur engagement.

 

Objectifs

 

  1. Produire des données sur les phénomènes de discrimination.
  2. Développer une prise de conscience de l’ampleur des phénomènes discriminatoires et de leurs diverses formes.
  3. Faire émerger de nouvelles pratiques et procédures non discriminantes à partir de recherche-actions expérimentales menées en coopération avec les partenaires.

 

 

Champs d’action

 

Le projet porte sur tous les types de discriminations (liées à l’origine, aux croyances, à la couleur de peau, à l’âge, au handicap, au genre, à l’orientation sexuelle, à l’état de santé... etc... Voir les 18 critères de l'article 225-1 du Code Pénal) et sur l’ensemble des actes, pratiques, procédures et processus qui entraînent, directement ou indirectement, des phénomènes de discrimination dans la vie quotidienne.

Le projet porte sur six grands domaines de la vie quotidienne : la santé, le logement, l’éducation , la formation professionnelle , l’emploi et la communication.

 

L’approche LUCIDE

 

Le principe central du projet LUCIDE est de prôner une approche commune pour lutter contre tous les types de discriminations au nom du refus de la possibilité d’un traitement différencié des personnes sur quelque critère que ce soit.

 

Ce projet s’appuie sur une approche participative dans laquelle  l’investissement des publics cibles est considérée comme fondamental et indispensable.

 

Ancrées dans un positionnement éducatif, les actions menées s’inscrivent dans une démarche d’accompagnement au changement des acteurs intermédiaires et de responsabilisation des publics cibles.

 

La particularité de LUCIDE est de vouloir créer une synergie à partir du désir d’agir des différents acteurs du territoire (services de l’état, associations, entreprises, collectivités territoriales).

 

Consulter la brochure

Partager cette page