Observatoire du Territoire


Population

 

Au 1er janvier 2010, l’arrondissement de Sartène compte 38 231 habitants, soit 27% de la population du département.

 

En 11 ans, le territoire a gagné plus de 4 500 habitants, soit +1,2% par an en moyenne. L’évolution est légèrement plus faible qu’au niveau départemental (+1,8% par an en moyenne) et résulte exclusivement des apports migratoires dans les deux cas.

 

La structure par âge montre que la population est âgée et vieillissante. En effet, 27% des habitants ont 60 ans ou plus et leur part a augmenté de 2 points depuis 1999 alors que celle des moins de 15 ans a diminué de 2 points. Il s’agit là d’une spécificité régionale, la Corse est une des régions de France les plus âgées.

 

A noter que la part de la population étrangère résidant sur le territoire a diminué depuis 1999 mais reste plus élevée qu’au niveau départemental (15% contre 8%).

 

Economie

 

Au 1er janvier 2012, 5 622 établissements du secteur marchand non agricole sont dénombrés sur le territoire (36% des établissements du département). Une entreprise sur cinq exerce son activité dans le commerce, 18% dans la construction et 17% dans l’hébergement-restauration.

 

Depuis l’année 2000, le nombre d’établissements a augmenté, tous secteurs confondus (évolution annuelle moyenne : +5,5%) et la hausse la plus importante est observée dans les secteurs des services et de la construction (respectivement +9% et +8% par an en moyenne).

 

Le tissu productif du territoire se distingue par une prépondérance de la petite entreprise, voir de la très petite entreprise. Ainsi, 69% n’ont aucun salarié et seulement 3% comptent 10 salariés ou plus.

 

En 2012, 817 établissements ont été crées (-2% par rapport à 2011) et cela représente 38% des créations du département.

 

Emploi

 

En 2010, 69% des habitants du territoire âgés de 15 à 64 ans sont actifs. Ainsi, la participation au marché du travail a augmenté de 9 points en 11 ans. Le taux d’emploi a également augmenté (+12 points par rapport à 1999) mais reste inférieur celui du département (60% contre 63%).

 

En 2010, 11 213 emplois salariés sont recensés ; en hausse de 3,4% par an en moyenne depuis 1999.

 

L’activité du territoire s’articulant principalement autour d’activités touristiques, le marché du travail se trouve rythmé par la saison estivale. En effet, les entrées au chômage sont principalement dues à l’achèvement des contrats saisonniers (enregistrées suite à la fin d’un contrat et majoritairement au mois d’octobre) et les sorties sont massives en début de saison pour reprise d’emploi. Parallèlement, les embauches s’opèrent principalement dans l’hébergement-restauration et le commerce et au cours de la période avril-juillet.

 

A noter que le volume d’embauches réalisé en 2012 est légèrement supérieur à l’année précédente (14 625 embauches, soit +3%).

 

Néanmoins, avec 3 269 inscrits au 31 décembre 2012, on note une hausse importante du nombre de demandeurs d’emploi de l’ordre de 21% par rapport à 2011.
 

Partager cette page